“Sur le chemin de l’école” – le sentier d’un enfant ; entre l’école et ses activités

Définition du sentier – 50 kilomètres

La moitié de la population mondiale est urbaine, ce qui représente environ un milliard d’enfants urbains selon les chiffres de l’UNICEF 1. La ville représente alors pour l’enfant un potentiel dans son développement, dans son apprentissage de la ville ainsi que dans son épanouissement.

Les enfants sont un public vulnérable. Ce sentier métropolitain raconterait alors les périples qu’un enfant peut vivre en ville dans ses trajets quotidiens. Il permettrait de relier les différents pôles d’activités importants dans la vie d’un enfant tout en pouvant garantir sa sécurité.

Afin de définir le tracé, il s’agit de relever tous les pôles d’activités intervenants dans la vie d’un enfant (écoles, centres sportifs, parcs, aires de jeux…) ainsi que les moyens de transport métropolitains afin d’établir des connexions entre ces différents pôles et d’ainsi définir un nouveau parcours dans la ville, ludique et pédagogique. Ce sentier offrirait alors une nouvelle mobilité quotidienne pour les enfants vivants en milieu urbain.

1- Rapport de l’UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 2017

Allégorie du sentier d’un enfant