Le chemin observatoire

Le territoire arpenté durant mes marches et explorations possède un remarquable patrimoine arboré qui génère une grande variété de paysages enfouis au cœur de la métropole. Le sentier sur lequel j’ai travaillé ce semestre permet de découvrir ces arbres classés remarquables par le CAUE, avec le soutien du Conseil Général de la Loire-Atlantique, dans le quadrant sud-ouest de la métropole nantaise.

C’est en suivant ce sentier que je me suis retrouvée face au chêne de Saint-mars-de-Coutais, dans le hameau de la Basse Cour, se trouvant au nord-ouest du lac de Grand-Lieu, a la première sortie à gauche de la D264 venant de Bouaye. 

Ce chêne a poussé spontanément. L’habitant me l’ayant présenté m’a parlé de terres, complètement inondées suite aux débordements du lac à une certaine époque. Elles sont maintenant occupées par des sylviculteurs et des agriculteurs, à 1 km plus loin de la Basse Cour. Je suis donc allée à la découverte de ces terres.

Continuer la lecture de « Le chemin observatoire »

Là-eau

Culture de l’eau. Réseau et infrastructure de la ressource.

L’omniprésence de l’eau, naturelle et technique

Entre infrastructures naturelles, Loire, Acheneau, Lac de grandlieu, et techniques, puits, châteaux d’eau, barrages et vannages, le territoire Sud-ouest de la métropole nantaise se caractérise par un profil hydraulique domestiqué et discret.

Carte des ouvrages de gestion de l’Acheneau
Carte des puits et châteaux d’eau le long du sentier

La Loire s’impose d’elle-même, par sa dimension et les contraintes qu’elle induit. Tandis qu’au Sud, le Lac de Grandlieu se fait oublier, réserve naturelle, les hommes en sont proscris. Puis une rivière les relie, l’Acheneau, très en retrait elle aussi des zones fréquentées, longue d’un peu plus de 30km, la rivière possède la particularité de couler dans les deux sens grâce au faible dénivelé entre ses extrémités : 40cm, ce qui en fait aussi une zone marécageuse. Cette déclivité est aujourd’hui utilisée pour exonder les eaux vers la Loire, ou au contraire prélever l’eau de la Loire pour alimenter en eau les marais.

Continuer la lecture de « Là-eau »