Eprouver le relief

Première proposition de sentier

En tectonique, un escarpement est le versant en pente raide formé par une faille géologique.


Le Sillon de Bretagne court de Pontchâteau à Nantes. Formé il y a 300 millions d’années, il s’inscrit dans l’histoire géologique plus large de la formation du Massif Armoricain.
S’il formait auparavant une ligne de crêtes, il s’est érodé pour dessiner aujourd’hui des collines d’altitude comprise entre 80 et 100 mètres. Malgré son modeste relief, il est une limite géographique et sociale entre l’estuaire, au sud, et le plateau au nord.


En parcourant la ligne d’escarpement, nous éprouvons d’abord le relief topographique. 50 mètres de dénivelé positif pour se rendre de la plaine alluviale le long de la Loire au plateau bocager.
En partant de Saint Etienne de Montluc pour nous diriger vers Nantes, ou inversement, nous rencontrons plusieurs reliefs de texture. De la tôle ondulée des entrepôts aux champs bordés de haies, en passant par le bitume de la RN165, le métal des rails de train et la terre humide des marais autour de Couëron, la faille dessine des usages et des paysages.


Finalement, ces usages laissent entendre des reliefs auditifs propres à chacun. En fermant les yeux et en tendant l’oreille, nous pourrions deviner où nous nous situons.

Collage allégorique du sentier (Gaëlle Bojko)