Alexis Pernet-marche et projets de grand paysage

Alexis Pernet est un géographe-paysagiste-chercheur, enseignant à l’école de paysage de Versailles et contributeur à la revue des Carnets du paysage.

Lors de son travail de fin d’étude à l’ENSP de Versailles, intitulé L’idée du bord : promenades autour de Paris, soutenu au début des années 2000, Pernet aborde la question de la marche, à la frange de l’agglomération parisienne. Il en relèvera des indices témoins de bordures mouvantes (friches, occupations temporaires…), en remarquant la nécessité des concepteurs de s’intéresser au devenir de ces territoires. Il extraira de cette déambulation de plus de 200 km, un journal à la première personne et des arrêts sur image de vidéos in situ.

Depuis, dans sa pratique du paysage, intervenant à une échelle très territorial, Pernet marche d’abord en solitaire. Il croque les lieux traversés, cartographiant progressivement les paysages ; pratique entre relevé à grande échelle et carte mentale subjective. Pour l’atelier des paysages de la vallée de l’Ance, il usera de la marche comme outil de médiation et de participation des élus, habitants et figures importantes. Utilisant notamment les photographies issues de ses marches comme support d’exposition et de communication du territoire (prenant le nom d’observatoire photographique). La marche devient ensuite collective, à la rencontre des agriculteurs du territoire ou encore sous forme de conférences itinérantes. Il conserve, de son travail de fin d’étude, une pratique approfondie de l’écriture à la première personne, utilisée pour raconter ses expéditions mais aussi le déroulé d’ateliers de concertation, d’entretiens et autres actions constitutives d’un projet de grand paysage.

“Ce que je sais…” trois états de la carte mentale de la vallée de l’Ance à mesure que s’approfondit la connaissance du territoire.

Par cette pratique assidue de la marche, Pernet cherche à remettre en question les outils utilisés pour penser le grand paysage, notamment la décontextualisation de ceux-ci. Il abordera cette question dans sa thèse Le grand paysage en projet, entre trajectoires institutionnelles et territoires vécus, l’expérience de l’atelier des paysages en vallée de l’Ance  

Les illustrations ci-dessous, mettent en parallèle des thématiques extraites de la démarche de Pernet et la première expérience de marche dans le pôle sud-ouest de Nantes métropole avec Ariane Wilson.

Sources

.Alexis Pernet, Histoire, critique et expérience, Le grand paysage en projet, MétisPresses, 2014, 319p

.Alexis Pernet, Des marges génératrices ? deux parcours à la périphérie des villes, de l’expérience du bord à son appropriation politique

.Alexis Pernet, Sur John Cage, le paysage et l’écoute


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
lisatertrin (29 mars 2021). Alexis Pernet-marche et projets de grand paysage. Grands sentiers. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxx6


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search