Suivre les tensions

Comment un chemin évolue-t-il si l’on ne suit pas de chemin, mais que l’on est guidé par une autre structure ? Par quelles situations passe-t-on et quelles sont celles que l’on rencontre ?C’est avec ces questions que j’ai commencé à chercher mon chemin. Et je me suis engagée sur le chemin au milieu des tensions.

Suivre les tensions. Un sentier qui suit les lignes de la métropole (carte de l’auteure)

Le courant est la force motrice de la modernité. L’extension de cette infrastructure afin de rendre l’approvisionnement énergétique compatible avec le climat, mais aussi répondre à la croissance démographique et à la numérisation simultanée, sont les questions essentielles de notre époque. D’où vient notre électricité ? Quelles sont les sources des énergies aujourd’hui ? Où se trouvent les artères électriques de notre ville ? Comment s’intègrent-elles dans le paysage urbain ? Quel est l’impact de leur existence sur la nature et sur les riverains ?

Le grand sentier se développe par étapes le long des lignes à haute tension autour de Nantes. Celles-ci tournent autour du centre de la ville, gardant toujours une distance de sécurité. Elles ne semblent pas la toucher.
Dans le paysage, la vue des pylônes électriques reliés entre eux est familière. Ainsi, les géants métalliques font presque partie du paysage idyllique. Ici aussi, ils ne semblent pas toucher la nature, mais certaines mesures de sécurité doivent être prises. Ils couvrent différents paysages urbains et ruraux. Dans ce contexte, les mâts sont les intermédiaires avec le sol.

Le sentier dans le quadrant nord-ouest se développe le long de la limite de la ville, s’éloigne de la ville densément construite et traverse des ambiances variées. Ici, les grandes routes côtoient les pâturages et l’habitat d’animaux, les zones résidentielles rencontrent une forêt dense, l’idylle villageoise côtoie les zones industrielles. Et de la proximité de l’autoroute, nous essayons à nouveau de nous échapper vers le calme de la nature avoisinante. Tout cela sous tension.

Guidés par les lignes à haute tension, nous pouvons apprendre à appréhender la métropole nantaise, cette surface incroyablement grande. Elle montre les conséquences et les interventions nécessaires à l’extension des lignes électriques et attire l’attention sur les obstacles.
La vue, l’ouïe et le toucher permettent d’identifier les tensions.

 


Citer ce billet
maschawolber (2022, 7 avril). Suivre les tensions. Grands sentiers. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxzg

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search