L’isola che non c’è – L’île qui n’est pas là

GUIDE RAPIDE DE LA MARCHE

où ? Le long de la Loire 

quand ? En deux jours de marée basse 

pour combien de temps ? 52 kilomètres 

comment ? Avec imagination et perspicacité historique 

L’itinéraire vise à atteindre différents endroits le long de la Loire afin de déterminer dans quelle mesure l’homme a influencé et modifié la nature et vice versa. Cette marche permet d’évaluer les lieux habités, intacts, fréquentés, préservés, touristiques, inaccessibles, à deux pas de la ville. 

Nous rencontrerons des îles, des vallées et des marais dont l’homme ne peut avoir le contrôle total ; des zones qui ont existé autrefois et qui existent encore aujourd’hui sous une forme différente ; des lieux qui ont été modifiés par le passage de l’homme et de l’eau. Il sera essentiel d’avoir une vision historique du lieu, en imaginant, là où il y a aujourd’hui des marais, de grandes îles vertes entourées par le fleuve. Il sera important de pouvoir remonter dans le temps et d’imaginer une Loire plus large et plus fragmentée, tachetée de vert. 

Donc la marche suit le cours de la Loire, le marcheur se laissera porter par le courant d’île en île, se heurtant parfois à des obstacles naturels qui lui permettront néanmoins d’admirer la beauté de la nature dans l’une de ses formes les plus sincères. 

Le marcheur sera guidé par l’eau à chaque étape de sa marche, qui dépendra des conditions de la rivière à un moment donné. Le niveau de l’eau et les conditions du sol peuvent changer rapidement, rendant certaines zones impraticables, seulement observables de loin ou, au contraire, seulement temporairement accessibles. 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
ludovicafunari (6 avril 2022). L’isola che non c’è – L’île qui n’est pas là. Grands sentiers. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxze


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search