Patrick Baud : la curiosité comme guide à travers la ville

Patrick Baud commence sa carrière publique en 2005 en animant “Exocet” une émission sur la radio locale Raje. Les sujets évoqués sont les lieux insolites dans le monde ou encore les histoires étranges de la culture populaire. En 2012, il publie son premier livre L’homme qui sauva le monde et autres sources d’étonnement. Le livre reprend en partie des articles publiés sur son blog, et dévoile par la même occasion de nouvelles histoires. Un an plus tard, il crée une chaîne sur la plateforme Youtube qu’il appelle “Axolot”.

Logo des Etranges escales (source: Pandora Productions)
 
En 2014, il crée le format des “Étranges Escales”. Chaque épisode se concentre sur une ville dans laquelle il essaie de dénicher les endroits méconnus et insolites. Le premier épisode est tourné à New-York où il croise notamment la route d’une statue ayant survécu à une bombe nucléaire, un appartement dans une bouteille géante ou encore une église aux bas-reliefs prémonitoires. Il se rend ensuite dans plusieurs grandes villes du monde parmi lesquelles Rome, Tokyo, Londres, Berlin ou encore Prague, avant de dévoiler une saison spéciale sur des grandes villes françaises.

Son objectif est simple : rechercher des lieux insolites, à l’écart du tourisme de masse et des grands monuments. Il déroule alors une narration, une manière de raconter la ville à travers ces objets égarés au fil du temps, et ces anecdotes qui côtoient la grande histoire des territoires.  En marchant entre ces lieux, il se donne aussi l’occasion de visiter des quartiers moins connus et d’observer les habitudes locales derrière les mises en scène touristiques. Si les trajets sont tout à fait réalisables en transports publics, la randonnée permet alors de faire ses propres découvertes.

En se proposant comme guide le temps d’une vidéo, Patrick Baud incite à la découverte et à la curiosité, et donne des indices aux voyageurs en quête d’histoires et d’anecdotes plus humaines. La marche en ville devient alors un grand jeu de pistes à l’échelle d’une grande ville.

Si Patrick Baud ne prend pas la marche comme point de départ de son processus, il est porteur d’un tourisme plus lent, plus attentif et respectueux des territoires. Les lieux qu’il dévoile sont révélateurs des troubles de ces grandes cités, parfois des revendications des acteurs à la marge du développement de ces grandes métropoles.



Citer ce billet
Florian Durand (2022, 27 mars). Patrick Baud : la curiosité comme guide à travers la ville. Grands sentiers. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxz7

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search