Nicolas Soulier, un urbanisme marchable

Développer la marche comme outil de conception urbaine

Nicolas Soulier est ce que l’on pourrait appeler un urbaniste-marcheur. Il a réussi à influencer la fabrique de la ville française pour permettre de redonner de la valeur aux marcheurs dans les aménagements.

Son ouvrage Reconquérir les rues, exemples à travers le monde et pistes d’action paru en 2009 aux éditions Ulmer est un réel manifeste de la notion de marchabilité comme moyen urbanistique. Ce concept a été créé par des chercheurs américains dans les années 2000 pour permettre de mesurer la viabilité des quartiers, la sécurité mais aussi le bruit ou le confort.

Il y décrit tout d’abord les processus de stérilisation observés. Ces stérilisations de l’espace public sont impulsées par 3 phénomènes que sont la stérilisation réglementaire, routière et enfin résidentielle.

Le cadre réglementaire ou l’exemple des jeux d’enfants est une manière de normer les relations et de fait, les contrôler dans l’espace. Ainsi les jardins d’enfants sont symptomatiques de cette normalisation des espaces. Les installations sont réglementées, adaptées et les règles d’utilisation mises en évidence pour éviter les litiges.

La stérilisation sécuritaire des communs est due notamment à la stérilisation routière. Dans la deuxième moitié du XXème siècle, la forte croissance économique et des politiques publiques favorables ont facilité le développement de l’automobile. Cette augmentation progressive est accompagnée de nombreux aménagements importants, autoroutes, parkings… A ceux-là s’ajoutent la sécurisation des axes majeurs via la différenciation des usages. Les marcheurs deviennent des piétons, repoussés aux extrémités des axes tandis que les engins motorisés occupent 85% des rues devenues routes. Loin de relier des espaces, les routes sont autant d’obstacles infranchissables et dangereux. Elles viennent détourner les quartiers d’habitation des axes principaux. Nicolas Soulier parle ainsi de stérilisation des rues qui, d’espaces sociaux sont relégués à espaces de mobilités.

La stérilisation résidentielle est impulsée à la fois par la réglementation des communs qui évince les activités privées de l’espace public, mais aussi par la stérilisation des rues qui deviennent des espaces de nuisances et de dangers. Les usages privés sur la voie publique sont progressivement proscrits. Les chaises, les pots de fleurs, les tables sont reléguées aux arrières cours et jardins.

Face à ces constats, Nicolas Soulier apporte des exemples de processus dits « fertiles ». Le partage modal de la rue qui permet de redonner une place à la marche ou aux cyclistes mais aussi les deuxièmes chantiers c’est-à-dire toutes les actions spontanées qui prennent place après la construction des habitations sont autant de manières de modifier notre rapport aux espaces stérilisés.

Mais pour lui, un des aspects essentiels à cette reconquête des rues pour les marcheurs et les cyclistes, c’est la tolérance du privé dans l’espace publique via la notion de frontage. Ces espaces entre la façade et la chaussée qui peuvent s’apparenter au jardin de devant apportent animation et sûreté à la rue. Une plante grimpante en fleur, un vélo accroché au grillage, une paire de chaises sont autant de choses qui confortent les usages dans l’espace public.

Interprétation de la notion de frontage

Face à la stérilisation des frontages par leur transformation en parkings, espaces poubelle… Nicolas Soulier propose un modèle de frontage que l’on protège et surtout que l’on réactive, qu’on entretient. Pour cela, le partage modal est essentiel mais aussi l’implication des riverains.

Nicolas Soulier apporte un changement de focale sur la manière de fabriquer l’urbain. Il faut redonner de la valeur au marcheur et protéger, entretenir et réactiver nos espaces de sociabilité dans les communs.



Citer ce billet
Oskar Rischewski (2022, 29 mars). Nicolas Soulier, un urbanisme marchable. Grands sentiers. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxz8

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search